Parlez-en lors de vos contrôles

9 Jan 2021 | Agir

PARLEZ-EN LORS DE VOS CONTRÔLES

***

Familles IEF, vous avez un rôle décisif à jouer dans ce projet de sensibilisation, car un
message écrit n’est efficace que lorsqu’il est accompagné de discussions en face à face.
Chacun d’entre vous s’apprête à rencontrer son inspecteur dans les mois qui viennent. Nous
vous suggérons, lors de cet entretien, de discuter de l’article 21 en vous appuyant sur cette
lettre ouverte, dont ils auront probablement déjà pris connaissance, et que vous pourrez
imprimer comme support de discussion et leur remettre.

***

Paris, le 6 janvier 2020 

Chères familles IEF, 

Le 6 janvier 2021, six associations et collectifs œuvrant pour le maintien du droit à  l’Instruction en Famille ont envoyé une lettre ouverte aux corps d’inspection de l’Éducation  nationale et à leur hiérarchie, que vous trouverez en pièce jointe. 

L’objectif est de les sensibiliser au fait que non seulement l’article 21 du projet de loi manque  sa cible, mais qu’il est en outre injuste pour nos familles et nos enfants, dont ils connaissent  la réalité. Cette démarche pourrait paraître surprenante puisque la plupart des inspecteurs  académiques croient en la nécessité d’inscrire tous les enfants à “l’école de la République”,  et qu’ils essaient parfois de nous en convaincre. 

Cela étant, lorsqu’on met de côté ce débat d’ordre idéologique, il s’avère qu’une analyse  rationnelle des conséquences concrètes de l’article 21 révèle que cette loi amplifierait  probablement les dérives contre lesquelles elle prétend lutter. Dans sa revue de novembre  2020, le Syndicat des Inspecteurs d’Académie (SIA) a publié un article aboutissant à cette  conclusion. Nous avons donc pensé utile de sensibiliser un maximum d’inspecteurs à cette  analyse pour stimuler le débat sur le terrain. 

Familles IEF, vous avez un rôle décisif à jouer dans ce projet de sensibilisation, car un  message écrit n’est efficace que lorsqu’il est accompagné de discussions en face à face.  Chacun d’entre vous s’apprête à rencontrer son inspecteur dans les mois qui viennent. Nous  vous suggérons, lors de cet entretien, de discuter de l’article 21 en vous appuyant sur cette  lettre ouverte, dont ils auront probablement déjà pris connaissance, et que vous pourrez  imprimer comme support de discussion et leur remettre. 

Pour cette discussion, voici une suggestion de points plus précis que vous pourriez aborder : ● Quel est l’avis de votre inspecteur sur l’article 21 ? 

○ Y a-t-il réellement des familles radicalisées en IEF, donc déjà surveillées et  non clandestines ? Croit-il que cette loi permettra de mieux lutter contre la  radicalisation islamiste, ou rejoint-il l’analyse produite par la revue de  

novembre 2020 du SIA ? 

○ Croit-il qu’il permettra une meilleure garantie d’accès des enfants à  

l’instruction ? (peut-être rappeler à cette occasion que la grande majorité des  enfants en IEF ont accès à l’école et que ce choix leur revient, alors qu’une  partie des enfants scolarisés y vont de force et ne peuvent aucunement  choisir leur mode d’instruction) 

○ Pour cette grande majorité de familles (comme la vôtre) dont le choix et la  pratique est compatible avec les principes de la république, pense-t-il que le  fait de leur retirer ce choix est justifié ? Ou pense-t-il qu’on devrait simplement  mieux appliquer la loi existante et se concentrer sur la surveillance et la  limitation des dérives ? 

  • Quel sera votre positionnement, si la loi est promulguée ? 

○ respecter la nouvelle loi inscrivant les enfants à une école existante ?

○ en inscrivant les enfants à une nouvelle école privée hors-contrat qui va se  créer du fait de l’interdiction de l’IEF ? 

○ poursuivre l’IEF en obtenant des certificats médicaux qui attesteraient que les  enfants ne sont psychologiquement pas capables d’aller à l’école ? 

○ poursuivre l’IEF en vivant “hors radar” ? 

○ poursuivre l’IEF en s’exilant dans un autre pays ? 

○ poursuivre l’IEF en entrant en désobéissance civile et en résistant  

ouvertement à la nouvelle loi ? 

Nous savons à quel point cela peut être difficile avec des inspecteurs qui déroulent le plus  souvent un processus sur lequel nous avons parfois peu de marge de manœuvre. Ceci dit, le  moment est venu de redoubler de courage pour affirmer notre besoin de dialogue, d’insister  pour aborder le sujet. Nous conviendrons ensemble qu’il ne nous reste plus grand chose à  perdre à ce stade, et qu’il nous faut tenter la négociation partout où elle peut se situer. 

Depuis nos multiples interventions dans les médias, les débats en Conseil d’État, les  démarches auprès des parlementaires, le travail prometteur avec des avocats spécialisés en  matière de constitutionnalité… le vent semble souffler en notre faveur, et nous restons  optimistes et combatifs. Chaque action de communication compte ; mises ensemble, elles  font bouger la nation. 

Bonne année 2021 à toutes et à tous 

____________________________________________________________________________________________________ Présentation des organisations signataires et contacts 

L’association LED’A (Les enfants d’abord), créée en 1988, regroupe plus de 1 300 familles adhérentes  instruisant leurs enfants. Elle se mobilise pour informer sur l’instruction en famille, pour défendre ce droit et  pour permettre les rencontres facilitant les partages d’expériences et d’informations.  www.lesenfantsdabord.org/ Contact : libertedelinstruction@lesenfantsdabord.org / 0689987526 ou  0670100140 ou 0608950100 

L’association LAIA (Libres d’Apprendre et d’Instruire Autrement) représente environ 450 familles  adhérentes réparties sur toute la France. Elle existe depuis 14 ans et édite le seul magazine dédié à  l’instruction en famille, le trimestriel “Les Plumes”. laia-asso.fr. Contact : contact@laia-asso.fr / 06 99 33 89 96  ou 06 71 93 87 72 ou 06 95 95 55 26. 

L’association CISE (Choisir d’instruire son enfant) est une association de soutien et de défense de l’IEF  encourageant une instruction parentale diversifiée, progressive et qui réponde aux besoins de l’enfant pour lui  permettre de devenir un citoyen éclairé et responsable. www.cise.fr Contact : therese.pour.cise@gmail.com / 06  84 94 66 28. 

L’association UNIE (Union Nationale pour l’Instruction et l’Epanouissement) est investie dans l’entraide et  la coopération entre familles. Elle est ouverte à tous ceux pour qui l’instruction doit se faire dans le respect  de l’épanouissement de l’enfant. UNIE apporte conseils et aide aux 5 300 familles adhérentes et aux 12 000  personnes du groupe Facebook. association-unie.fr. Contact : Armelle – unie.association@gmail.com / 07 68  47 76 40. 

La Fédération FELICIA représente des associations locales et plus de 4400 familles membres du groupe  https://www.facebook.com/groups/fedefelicia/, pour défendre la liberté du choix de l’instruction et des  apprentissages. https://www.federation-felicia.org / contact@federation-felicia.org / 06 19 10 37 88. 

Enfance Libre est un mouvement de défense de l’indépendance des familles en matière éducative. Sa  priorité est de faciliter l’accès des enfants à la parole publique et politique. www.enfance-libre.fr. Contact :  mouvement.enfance.libre@gmail.com

Nous sommes bien sûr à votre disposition pour toute question ou besoin d’information complémentaire !

agir@federation-felicia.org

…et pour encore plus de contenu, visitez notre page dédiée : www.federation-felicia.org/ressources/

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller au contenu principal